CARNET DE VOYAGE | SPLIT

Début d’un froid et gris mois de février, assises dans le petit jardin intérieur de l’école des Beaux Arts, l’écharpe remontée au dessus du nez et un café-chaussette brulant dans un gobelet en plastique, il me semble bien avoir vaguement discuté avec ma pote Céline d’un départ en road trip toutes les deux. C’était un peu sur le ton de la rigolade, on y croyait pas vraiment, mais l’idée nous a titillé un moment.

Et nous voilà, six mois après, la veille de notre départ pour la Croatie, intenables et un peu ahuries, préparées sans trop l’être à passer les deux prochaines semaines à vadrouiller dans trois pays dans lesquels nous n’avions jamais mis les pieds, back pack sur le dos et appareil photo prêt à prendre une sacrée raclée.

Ce sont les meilleurs voyages. Ceux calculés un peu à l’arrache, ceux qui laissent découvrir des coins incroyables parce que rien n’était trop prévu et que les surprises les plus inattendues se font en se baladant. Nous avions seulement booké nos auberges / air bnb trois semaines avant le départ et pris le billet d’aller qui nous faisait débarquer à Split. Pour le reste, une mini feuille de route après avoir vaguement trainé sur trip advisor et quelques lieux connus du bouche à oreille, la totalité du voyage devait se faire en crapahutant.

SPLIT, CROATIA.

Première escale à Split, au sud de la côte dalmate. Complètement crevées du déplacement mais surexcitées par ce début de voyage prometteur, nous arrivons de nuit dans l’auberge dans laquelle nous devions séjourner pour les trois prochains jours. Première bonne surprise : l’auberge se trouve dans l’hyper centre, à quelques rues des allées Marmontova qui longent le port. Ivana, la propriétaire, est extrêmement accueillante, serviable et chaleureuse. Elle a pris le temps de nous conseiller tous les endroits à visiter impérativement et ceux qui valaient un peu moins le coup malgré ce que l’on pouvait trouver sur internet… Donc si vous ne savez pas où loger en vous rendant à Split, n’hésitez pas à réserver quelques jours à l’auberge D&D.

Le premier jour a débuté avec un énorme petit déjeuner typique croate en terrasse devant le port. LE bon plan, puisqu’en Croatie, tout est vraiment moins cher qu’en France. Pour un petit dej’ tu peux compter une vingtaine de kunas, qui équivalent à peu près à 2,65€. Nous voilà ensuite parties pour une balade et pique nique au parc Suma Marjan qui surplombe Split, parc duquel on peut admirer une vue panoramique dingue de la ville, bordée par la mer et les montagnes. Pour le coup, activité gratuite et qui t’en met plein les mirettes, c’est vraiment un incontournable de la cité dalmate. Alors go mon ami, go. S’en est suivi une après-midi de totale détente avec la pause dans les petites criques de … à l’eau translucide (pas de possibilité de pipi intempestif dans l’eau, t’y serais cramé à la première goutte) et aux coquillages blancs. Joachim Pastor en fond, un bon bouquin, du soleil, de quoi remettre d’aplomb n’importe quel individu en plein burn out.

Processed with VSCO with a6 presetsplit-2split-3split-4split-5split-6

Après une pizza sur le port (étonnamment, on trouve beaucoup plus de restos italiens que typiques croates sur la côte) et avoir croisé ma cousine dans le Zara de Split (attends… quoi ??), retour à l’auberge essayer de récupérer un peu pour la journée du lendemain. Nous avions décidé pour le second jour de visiter le parc naturel de Krka, qui s’étend à quelques kilomètres de Šibenik. Première grosse claque dans nos faces. Entre les immenses étendues d’eau turquoise et les cascades à n’en plus finir, l’expérience valait clairement le détour. Tu peux compter 75 kuna pour chaque trajet en bus (environ 9€), plus 100 kuna (13€) pour l’entrée, qui compte également la petite balade en bateau pour te rendre sur le site. La randonnée est incroyablement ressourçante (si ce n’est les trentaine de touristes qui s’affairent devant les chutes pour repartir avec leur photo souvenir… Je dis pas, on l’a faite aussi) et il est également possible de se baigner au bas de la rivière Krka sous les chûtes de Skradin.

krka-1krka-2krka-3krka-4

Troisième et dernier jour dans la ville, il nous restait à visiter tout le centre. Le truc rigolo avec Split, c’est qu’elle est peuplée de chats. Partout où tu te rends, ils sont rassemblés en gangs de sept ou huit, chatons comme seniors, tous calés au soleil en tas les uns sur les autres. Après une bonne demi heure à s’émerveiller devant tous ces félidés entassés, nous voilà parties pour visiter le Palais Dioclétien dans lequel se trouve la vieille ville, bordée de jolies terrasses de café aux murs anciens, de petites galeries d’art contemporain, du marché matinal et de petites brocantes pleines de bibelots anciens et curieux.

split-7split-8split-9split-10split-11split-12

Avant de partir, on a quand même voulu tester ces fameuses pizza wraps en rouleau qui attisaient notre curiosité depuis notre arrivée. Et bien c’est franchement le truc le plus étonnamment bon et bourratif qu’il m’ait été donné de goûter. McDo peut en prendre de la graine. Split nous aura laissé comme une de découverte et de merveilleux souvenirs. Prochaine étape (dans un prochain article) : Zadar !

Rubriquabraquement tienne,
Alba

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s