Les curiosités #1 : de la cuisine et du polard.

Aloha les gonzes !

Après mure réflexion et pas mal de prises de becs entre moi-même et moi-même, nous avons finalement trouvé un compromis et décidé d’un commun accord qu’il était temps pour le blog de déménager. Nous voici donc au lundi 31 août 2015, les cheveux ramassés en un chignon foutraque et les binocles écaille posées en équilibre sur le bout du nez, avec un nouvel hébergeur sur les bras, une nouvelle ligne directrice et de nouvelles envies : La Rubrique à Brac is back in da game bitchies ! Tel le phénix renaissant de ses cendres. À peine.

Aucune crise d’ado de quart de siècle n’est à l’origine de ce changement soudain, juste deux délicieux mois de pause offline avec pas mal de souvenirs en vrac dans les poches, dont a découlé un changement radical qui s’est légèrement imposé. Plutôt que de longs discours descriptifs concernant ce à quoi va ressembler La Rubrique à Brac, la direction  – nb : ta servitrice – s’est dit qu’il valait mieux, pour te mettre dans le bain, entamer directement avec la catégorie que je favorise le plus : Les curiosités du mois.


Sonar FestivalBarcelone

11639224_10206859506304492_1677218841_o - copieSi tu ne connais pas le festival du Sonar, c’est le moment d’enfiler tes bésicles. Pour m’y être rendue cette année, je peux t’affirmer que ça dépote sa mère. Si le Sonar est devenu l’une des manifestations référence de la scène électro européenne et attire près de 80 000 personnes chaque année, c’est bien pour une raison. L’ambiance y est est folle, les programmations démentielles (entre Laurent Garnier, les Chemical Brothers, Modselektor ou encore Jamie Jones qui passaient cette année), et le prix relativement abordable pour le nombre d’artiste présents sur le campus.

Alors ami électro addict, si je puis me permettre de te conseiller un festival à faire en été, c’est bien celui-ci… sans parler du fait qu’en parallèle du Sonar se déroule le Sonar off, version non-officielle du festival où labels et artistes moins connus mais autrement bons se retrouvent pendant trois jours pour mixer dans des lieux underground de la ville. Bref, le pied total.


Until DawnPS4

until-dawn_78hf

Until Dawn, c’est le survival horror de l’été, un jeu basé sur les clichés dans les films d’horreur. Il relate l’histoire de 8 jeunes en quête d’une soirée de retrouvailles dans un chalet perdu en pleine montagne. Et qui dit immense chalet perdu dans la montagne plus nuit de folie en pleine saison hivernale, dit forcément scénario de l’horreur que l’on sent arriver avec ses gros sabots (« noooon, on t’avait dit de ne pas descendre seul dans la cave sans lampe toooorche ! »). Le jeu se divise en dix séquences, toutes reliées par des scènes intrigantes chez un psychiatre (incarné par le génialissime et talentueux Peter Stormare) s’attaquant directement aux questionnements personnels du joueur.

Au menu : jumpscares à la pelle, notion de choix omniprésente dans le jeu (hop hop, petit clin d’œil à Heavy Rain) puisque chacune des décisions du joueur a une répercussion directe sur le cours de l’histoire, absence de Game Over qui nous place face à des dilemmes et ajoute de la pression au jeu déjà bien angoissant… Ambiance sombre et glauque et graphismes aux petits oignons sont au rendez vous, le constat est sans appel : une expérience interactive absolument mémorable.


La kitchen trotter box

Capture d’écran 2015-08-31 à 22.52.48Les gonzes, l’heure est grave. Parlons bouffe (j’entends déjà la #teambouboule hurler un peu partout dans le monde). Ceci, mes chers amis, est une box qui cherche à vous faire grossir voyager. C’est pourquoi elle trouve tout à fait sa place dans les curiosités estivales (voyage, vacances, été, toussa toussa, t’as fait le lien). Le concept : pour 25€ d’abonnement, tu reçois chaque mois en kit une box food au thème d’un pays, avec septs ingrédients locaux, deux recettes pour 4 à 6 personnes dans lesquelles les utiliser et quelques goodies. Si tu es un curieux culinaire, cette box est faite pour toi. Leur site par ici.


Total KheopsJean-Claude Izzo

200908-Total-Kheops-JeanClaude-IzzoEn fouillant cet été à la recherche d’un bon bouquin de divertissement à embarquer avec moi sur les petites criques catalanes, un ami m’a conseillé la trilogie marseillaise Fabio Montale écrite par l’auteur français J-C Izzo. L’histoire est la suivante : vingt ans auparavant, il y avait Lole la belle gitane, autour de laquelle gravitaient Manu, Ugo et Fabio, le protagoniste, ancien petit délinquant devenu flic. À présent, il ne reste que lui, ses deux potes de braquages s’étant fait tuer. Il récupère donc l’enquête qui nous plonge dans son passé trouble.

.À en lire le résumé, le livre ne paye pas de mine. Un bon polard comme on les aime quand on a rien d’autre à se glisser sous la dent. Sauf que, sauf que, sauf que… L’ambiance générale dans laquelle nous plonge Izzo est délectable. Ça sent le Sud ! Du Vieux Port à l’Estaque, c’est la pêche, le brassage des nationalités, la soupe au pistou de la vieille Honorine et les bouteilles de Lagavulin, le rap d’Akhénaton et les cahiers de poésie de Louis Brauquier, les gamins qui braillent dans la rue et les femmes, l’odeur de l’iode qui se dégage de la mer, la chaleur moite du port marseillais. Le mélange des deux, polard / poésie, est détonnant, le style d’écriture est également absolument délicieux… À dévorer impérativement.


Take it iOs

takeitpolaL’appli pour iPhone oui tu as le droit d’hurler à l’androïsémitisme qui va littéralement révolutionner ta rentrée puisqu’elle te propose 5 tirages polaroïds gratos par mois. Non, pas de frais de port non plus. Je sais, ça laisse perplexe, je me suis également laissée aller à penser qu’il y avait forcément baleineau sous météore, là. Mais non. Que dalle. Juste un putain de miracle de gratuité, te dis-je. L’appli est ultra intuitive et simple d’utilisation, et une fois ta commande passée, tu reçois tes impressions sous une dizaine de jours. Rien à redire, juste un grand big up aux développeurs de cette petite merveille.


J’espère que cet article t’aura donné envie de te transformer en geek festivalier littéraire membre de la team #fatass, et en attendant de se retrouver très vite, tu peux me rejoindre sur les réseaux sociaux… Allez viens, on est bien !

Rubriquabraquement vôtre,
Alba
Publicités

10 thoughts on “Les curiosités #1 : de la cuisine et du polard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s